Skip to content

La route de Los Angeles – John Fante [1933]

27 novembre 2009

Dans La route de Los Angeles, on découvre Arturo Bandini —l’alter ego de Fante— alors qu’il est adolescent et vit avec sa mère et sa soeur. Entre le boulot à la conserverie de poisson et ses prises de bec avec sa soeur pieuse, on pénètre l’univers mental de Bandini, qui alterne entre la réalité d’un pauvre immigrant italo-américain et les fabulations de son fertile esprit enfantin. Avec cette écriture efficace et vivante qui est la marque de commerce de John Fante.

Publicités

From → littérature

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :