La 25e heure – Gheorghiu C. Virgil [1949]

Jusqu’où peut aller la bêtise humaine ? Cette fort curieuse histoire débute en Roumanie, se poursuit en Hongrie puis en Allemagne Nazie. Et partout, l’humain fait face à la même technocratie déshumanisante. Qu’elle provienne des Alliés, des Allemands ou même des Juifs, c’est toujours la même machine à broyer l’humain qui est à l’oeuvre. Mais au-delà de ce témoignage éloquent, ce livre renferme aussi une formidable réflexion sur ce qu’est un être humain. C’est le type d’ouvrage qu’on voit rarement parce que ça prend UNE vie rien que pour élaborer l’histoire. Ça rappelle un peu «le voyage» de Céline, mais avec la lumière en plus !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s