Fuck America – Edgar Hilsenrath [2009]

Un livre étonnant sur un immigrant juif arrivé à New York dans les années 1950, après la seconde guerre mondiale. Vivant de boulots minables, il écrit un roman la nuit dans une cafétéria d’immigrants. Écrit dans une langue crue qui fait penser à Bukowski, on nage en pleine dérision pour plus de 200 pages. Vers la fin, le ton devient larmoyant et on se fait balancer la vieille rengaine sur L’Holocauste. Ce changement brutal passe mal et cette partie du livre n’apporte aucun élément neuf sur ce sujet déjà mille fois traités. Il reste une écriture d’une étonnante force et un humour dévastateur pour les 200 premières pages.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s