Skip to content

Public Image Limited – Second Edition [1979]

31 janvier 2010

Après la dissolution des Sex-Pistols, John Lydon est enfin libéré du format punk. Appuyé par le patron de Virgin, il fonde Public Image Limited ou PIL. Second Edition, comme son nom l’indique, est le deuxième disque du groupe. C’est un album lourd et sombre rempli de basse profonde et de climats étranges. Lydon ne s’est pas calmé. Sa violence est maintenant intériorisée. Elle se manifeste à travers les climats d’anxiété qui saturent ce disque.

L’album est excellent en entier mais j’ai mes morceaux favoris. Albatros, une longue chanson à la fois lourde et planante avec la voix éloignée de Lydon qui nous assène sa poésie coup de poing. Careering est un autre hymne pesant. Ça débute avec un cri très bizarre dans l’intro, et ça enchaîne avec une basse appuyée, d’étonnants sons de synthétiseurs et un genre de percussion incontrôlée qui ponctue le délire de Lydon.  Graveyard est une pièce instrumentale avec une lourde basse, des cymbales saturées de distorsion et une guitare complètement déglinguée. Tout ça crée un drôle de climat morbide. Dans No bird, on se rapproche du format punk et Lydon prêche sa poésie cynique sur un bien curieux beat. Radio 4 est une remarquable pièce instrumentale douce et triste comme la mort. Socialist est une des rares pièces upbeat de l’album mais sa structure est trop bizarre pour en faire un hit. Avec sa rythmique déchaînée et ses cymbales qui nous assomment au moment où l’on commence à perdre ses repères, on passe à un cheveu de la transe. The Suit est une pièce lente dans laquelle Lydon revient avec un registre vocal plus près de ce qu’il nous a habitué sur le premier album First issue. La basse de Wobble tapisse le morceau du début à la fin.

Second Edition est un album plutôt hermétique et sans aucune concession commerciale. Pas l’ombre d’un hit sur ce disque. Cet album a pourtant fait bien plus que tenir la route. Il a montré la voie que la musique alternative allait suivre. En fait, après cet album, la barre était très haute. Surtout que Wobble, le bassiste, a quitté le groupe. Lydon réussira tout de même à faire un autre grand album —Flower of Romance— mais Second Edition demeure sans conteste le chef-d’oeuvre du groupe et un des grands albums de la période post-punk.

PIL est un groupe que j’ai écouté en boucle à l’époque. C’est pourquoi il est mentionné d’innombrable fois dans mes livres. PIL sert d’ailleurs presque de trame sonore à Normal dont l’histoire se passe en 1981, soit une année après la parution de Second Edition en Amérique.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :