Skip to content

J.R. Helton – Au Texas tu serais déjà mort [2011]

9 juillet 2011

Au Texas tu serais déjà mort est un recueil de textes dans la pure tradition 13e Note.

Le premier extrait est tiré du roman The Jugheads. Une famille tente de quitter le Texas et de s’établir ailleurs aux É-U mais partout où elle va, il lui tombe une tuile sur la tête et elle finit par revenir au Texas. Le tout raconté avec ironie et une naïveté enfantine.

Dans Halloween, un type est engagé pour vendre des citrouilles mais l’affaire tourne mal en raison de l’évident manque du sens des affaires du patron. L’histoire se répète avec des cordes de bois de chauffage, trop chères encore une fois. Une histoire savoureuse et bien racontée.

Dans Kansas, deux types travaillent sur des voix ferrées avec des mexicains qui se tapent le gros du boulot. Une nuit, alors qu’ils sont en manque de divertissement, ils se saoulent dans un bar et les mexicians finissent par déboîter le motel où tout le monde crèche, ce qui leur vaut l’expulsion.

Sous la ligne raconte l’histoire d’un type qui travaille aux décors dans le cinéma. Il côtoie plusieurs vedettes connues et l’une d’elles fait la vie dure à l’équipe technique. Le récit est bien construit et révélateur de la hiérarchie, des égos surdimensionnés et des luttes intestines qui caractérisent ce milieu pour le moins rocambolesque.

L’extrait de Man and Beast est particulièrement comique. Une hippie ouvre un sanctuaire pour accueillir et sauver des animaux domestiques de la mort. L’insouciance avec laquelle les gens veulent se débarrasser de leur chat ou leur chien est révélatrice de ce que l’auteur tente de communiquer à travers son cynisme et c’est l’endroit du livre où ça fonctionne le mieux. Toute cette cruauté envers les animaux est presque surréaliste et dénote l’irresponsabilité des humains envers eux. Avec un humour digne de mention, l’auteur jette un regard de dégoût sur l’espèce humaine.

Dans Professor, un prof livre à ses étudiants une vision lucide de l’impérialisme américain et déplore l’ignorance de la nouvelle génération qui n’en a que pour les ragots au sujet des célébrités et les marques de commerce annoncées à la télé. En manque de sexe pour des raisons compliquées, il est attiré par certaines de ses étudiantes. Un jour qu’il est au salon de massage, il est reçu par son étudiante la plus sexy. Il s’en suit une conversation surréaliste au sujet des devoirs de classe, ce qui n’est pas sans rappeler un célèbre dialogue du film Le Déclin de l’empire américain.

L’écriture de J.R. Helton est ressentie et profondément nord-américaine. C’est-à-dire qu’elle évite à la fois le flafla inutile et qu’elle est centrée sur les émotions. Helton possède un talent pour la psychologie et son écriture confère réalisme et vie à ses personnages. À part certains dialogues boîteux, c’est une pure réussite. Comme ce livre est une compilation d’extraits de textes, on ne peut qu’attendre avec impatience leur version intégrale. Au Texas tu serais déjà mort est un des meilleurs livres publiés chez 13e Note.

Publicités

From → littérature

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :