Skip to content

Perv, une histoire d’amour – Jerry Stahl [2011]

9 août 2013

Perv, une histoire d’amour

Jerry Stahl maîtrise l’art de la digression narrative et arrive ainsi à exprimer avec brio ses états d’âme. Ce procédé rappelle à la fois Philip Roth, Woody Allen et J.D. Salinger —tous Juifs. J’ignore pourquoi les Juifs ont tant de facilité à exprimer leurs déboires avec humour et sans jamais se prendre au sérieux mais être capable de rire de soi est à mon avis une incontestable preuve d’intelligence.

Bobby a 16 ans. À la suite d’une fornication collective qui tourne mal, il se fait virer de l’école et retourne à Pittsburg où il tente de cohabiter avec sa mère, une veuve névrosée qui fait grande consommation de barbituriques. Il rencontre éventuellement Michelle, une hippie dont il tombe amoureux et dès lors, on nage en plein chaos psychédélique.

Les 200 premières pages rappellent L’Attrape-cœur mais là où Salinger évoquait avec génie la naïveté d’un ado, Stahl plonge dans les méandres de la psyché tordue d’un gamin issu d’une famille juive dysfonctionnelle. Le contraste entre la mère qui fait passer ses comprimés avec du cognac et Bobby qui file à la chambre de lavage pour fumer son joint est savoureux et on sent bien que Stahl, toxico notoire, s’est posé de sérieuses questions existentielles avant d’écrire.

Page après page, il nous entraîne dans le tourbillon de pensées qui assaille Bobby. Ses doutes, son manque de confiance, ses fantasmes. Le procédé est classique mais appliqué de façon crue et assaisonné de drogue, il donne au livre une dimension étonnante et le rapproche de classiques de la contre-culture tels que Speed de William Burroughs et Drugstore Cowboy de James Fogle.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :