Perles du rock progressif

tumblr_pfw2r5tiHX1tekavlo1_500À bien des égards, le progressif fut la continuité du psychédélique. Stimulés par la vague créative des années 1960, les groupes prog utilisèrent les nouveaux moyens techniques mis à leur disposition le synthétiseur et le studio 24 pistes et ajoutèrent des éléments du jazz, du folk et de la musique classique pour repousser les limites du format rock. Pourquoi les Britanniques ont-ils autant dominé ce genre ? Je ne saurais répondre. Tout ce que je sais, c’est que ce fut ma porte d’entrée vers la musique plus élaborée. Lire la suite

Perles musicales des années 1990

Au début des année 1990, l’industrie du disque a imposé aux mélomanes le CD, médium que j’ai vertement critiqué à l’époque. J’ai tout de même aimé plusieurs albums de cette période, notamment de musique électronique. Comme il n’existe pas de référence acoustique pour cette musique, je ne souffrais pas trop en les écoutant. Voici ceux que j’ai le plus aimés : Lire la suite

Rip It Up and Start Again : Post-Punk 1978-1984 – Simon Reynolds [2007]

Rip It Up and Start Again est un essai de 682 pages sur le post-punk, un terme fourre-tout qui englobe des courants musicaux comme le new wave, le no-wave et l’électrop-pop. L’auteur y inclut aussi l’industriel, le ska, le gothique et même des groupes inclassables comme les Residents. Si le terme post-punk s’impose par son aspect fourre-tout, il est sémantiquement imparfait puisque beaucoup de ces groupes ont commencé à faire de la musique avant ou pendant l’ère punk. C’est le cas des Residents, Talkingheads, Devo, Throbbing Gristle, Suicide et de nombreux autres. Lire la suite

Kraftwerk – Computer World [1981]

Kraftwerk est sans contredit le groupe le plus précurseur de la musique électronique. Ces pionniers étaient actifs bien avant que les appellations new wavetechno ou électro pop ne voient le jour.

Computer World est un disque extraordinaire d’abord parce qu’il est bon au complet. À l’époque, ce sont davantage les chansons du côté A qui jouaient, soit Pocket CalculatorNumbers et Computer World qui furent toutes des succès de piste de danse. Lire la suite

Kraftwerk: I Was a Robot – Wolfgang Flür [2000]

Lorsqu’il a fait sa biographie sur Kraftwerk —Man, machine and music— Pascal Bussy n’a pas interviewé Wolgang Flür qui fut pourtant membre du groupe durant 14 ans. Ce livre donne sa version. On y trouve des infos sur l’aspect «humain» du groupe : les groupies, les rumeurs, les concerts… mais la révélation la plus surprenante survient lorsque Flür aborde le sujet des fameuses percussions électroniques qui sont un peu la signature musicale du groupe. Flür affirme que c’est lui qui les aurait inventées mais que le brevet serait détenu par Ralh Hütter et Florian Schneider, les membres fondateurs ! D’autres anecdotes du genre illustrent la hiérarchie qui régnait entre les membres fondateurs et les autres —leurs employés. Ce livre intéressera surtout les fans finis de Kraftwerk.