Quelques perles jazz

imageSans être un grand connaisseur de jazz, j’ai eu la chance au fil des ans de tomber sur certains disques qui ont su conquérir mon cœur. Cet article ne prétend pas faire la nomenclature des meilleurs disques de l’histoire du jazz. Il ne s’agit que d’une sélection personnelle. (Une liste de lecture est disponible à la fin de l’article).

Cannonball Adderley – Something’ else [1958]

Mes parents avaient ce disque dans leur collection Lire la suite

Perles de la musique fusion

miles-davis-bitches-brew-1970

À la fin des années 1960, beaucoup se tournent vers la pop et les grands jazzmen assistent, impuissants, à l’érosion de leur auditoire qui en a assez du free jazz.

Après avoir vu Sly and the Family Stone remplir le Madison Square Garden de NY plusieurs soirs d’affilée, Miles Davis décide de greffer des éléments rocks à sa musique — notamment la basse électrique — ce qui crée une commotion dans le jazz. Ça lui donnera un regain de vie, même si certains puristes ont sévèrement critiqué ce tournant vers la pop. 

Lire la suite

Rap, électro, break et hip hop.

wild-style

Plusieurs styles de musique voient le jour au tournant des années 1970-1980; punk, new wave, électro-pop et industriel. Le dernier courant musical qui émerge de cette période pour le moins faste est le rap, un genre basé sur de longues tirades dites au rythme d’une musique funky.

Durant les années 1970, les Last Poets et Gil Scott Heron utilisaient le spoken word, une technique vocale consistant à parler sur la musique.

Lire la suite

Perles musicales des années 1990

Au début des année 1990, l’industrie du disque a imposé aux mélomanes le CD, médium que j’ai vertement critiqué à l’époque. J’ai tout de même aimé plusieurs albums de cette période, notamment de musique électronique. Comme il n’existe pas de référence acoustique pour cette musique, je ne souffrais pas trop en les écoutant. Voici ceux que j’ai le plus aimés : Lire la suite

Malcolm McLaren – Duck Rock [1983]

Malcolm Mclaren a apporté une importante contribution à la musique pop des années 1970-80. C’est sous son auspice que les Sex Pistols ont connu leur heure de gloire. Mais McLaren a également contribué à lancer le hip hop avec l’album Duck Rock.

Avec le pif qu’on lui connaît, McLaren est allé à New York et il est sans doute tombé sur le cul en découvrant le hip hop. Ses recherches l’ont mené à une émission de radio diffusée en pleine nuit par le World Famous Supreme Team Show. Dans cette époustouflante émission, deux Noirs rappaient en direct et contribuaient ainsi à propager la fièvre du hip hop. McLaren décida d’engager les types et le résultat est une suite de pièces intéressantes dont : Buffalo Gals, Legba, Soweto et World’s Famous.

Lire la suite

Sly and the Family Stone – There’s a Riot Goin’ On [1971]

Sly and the Family Stone est un groupe de la côte Ouest des États-Unis formé en 1967 et composé de Noirs et de Blancs, ce qui n’allait pas de soi à l’époque. Le groupe intégrait les tendances soul, funk, rock et psychédélique. Ce métissage racial et musical, à l’apogée du Civil Rights Movement Américain, a certainement contribué à son ascension fulgurante. Sly and the Family Stone pouvait attirer 30 000 fans en délire. Et parmi ceux-ci, Miles Davis qui s’en est sans doute inspiré pour lancer la vague fusion. Lire la suite

Curtis Mayfield – Superfly [1972]

Un jour, une amie a loué un film de blaxploitation qui s’intitulait Superfly, une histoire bidon de mafiosi Noirs. Le film était grotesque mais la musique m’a complètement fait transcender. Comment un film aussi minable pouvait-il avoir une bande sonore de cette qualité ? Quand le générique est passé, j’ai noté le nom de celui qui avait fait la musique : Curtis Mayfield. Lire la suite