Perv, une histoire d’amour – Jerry Stahl [2011]

Perv, une histoire d’amourJerry Stahl maîtrise l’art de la digression narrative et arrive ainsi à exprimer avec brio ses états d’âme. Ce procédé rappelle à la fois Philip Roth, Woody Allen et J.D. Salinger —tous Juifs. J’ignore pourquoi les Juifs ont tant de facilité à exprimer leurs déboires avec humour et sans jamais se prendre au sérieux mais être capable de rire de soi est à mon avis une incontestable preuve d’intelligence.

Bobby a 16 ans. À la suite d’une fornication collective qui tourne mal, il se fait virer de l’école et retourne à Pittsburg où il tente de cohabiter avec sa mère, une veuve névrosée qui fait grande consommation de barbituriques. Lire la suite

Rob Roberge – La tête à l’envers, les pieds au mur [2012]

La tête à l’envers, les pieds au mur est un recueil de nouvelles savoureux et plein d’humour. La plupart du temps, des gens sont dans des situations fâcheuses. Au lieu de nous dire immédiatement pourquoi, l’auteur laisse la scène en plan et aborde autre chose. Ce procédé est extrêmement efficace pour conserver l’intérêt du lecteur et rend le récit presque réel.

Les situations sont souvent bizarres, comme dans cette nouvelle où un type raconte que durant la dépression, en 1935, son grand-père greffait à des hommes infertiles des testicules de bouc… Lire la suite