Survivre à la pandémie

Harlem, NY, 2012. Photo : Ilki Skygrass.

Comme la plupart des gens, je souffre de la pandémie, même si je suis relativement en bonne santé et que j’ai pas trop à m’en faire de ce côté-là. J’ai eu — semble-t-il — la covid, mais ce fut à peine pire qu’une grippe normale.

Dans mon cas, c’est plutôt l’impossibilité de voyager qui m’affecte. Dans quelle mesure ? Eh bien disons que lorsque je me suis résolu à revenir habiter à Québec, en 2000, j’ai bien pensé à mon affaire et j’en ai conclu que pour y arriver, j’allais devoir en sortir régulièrement. Lire la suite

Harry Crews – Péquenots [2019]

Harry Crews a publié une bonne douzaine de romans rigolos mais aucun ne peut rivaliser avec son autofiction Des souris et des hommes, pour laquelle j’ai publié une critique sur ce blog. Cet extraordinaire récit — où il raconte sa jeunesse — vibre avec une telle intensité qu’il laisse une trace indélébile chez le lecteur. C’est dans cette optique que je me suis procuré Péquenots, un recueil de textes d’autofiction publiés dans Esquire et Playboy entre 1974 et 1977.

Lire la suite

Bandini – John Fante [1939]

Une famille italienne vivant dans le Colorado l’hiver, un père maçon qui ne peut travailler en raison du froid, une mère ultra catholique et un amour impossible entre le petit Arthuro et la jolie Rosa. Comment une intrigue aussi mince peut-elle me bouleverser à ce point? La réponse : la prose exceptionnelle de John Fante.

John Fante écrivait des scènes avec une sensibilité à fleur de peau et lorsqu’on les lit, tout est là sous nos yeux et on ne peut qu’être ému. Difficile de mieux rendre la pauvreté, la misère, la religion aveugle de la mère. Les personnages ont tous quelque chose qui les rend tridimensionnels et vivants et comme c’est écrit au « il », on comprend les enjeux de chacun. Lire la suite

Getting naked with Harry Crews – [1999]

41NC4E5M7ML

Harry Crews a écrit une vingtaine de livres où se mêlent violence, freaks et mauvais goût, le tout dans une langue propre au sud des États-Unis. Son génie réside dans la façon qu’il a su le faire; c’est-à-dire d’une manière à la fois originale et bouleversante.

Ce livre est une compilation d’entrevues. Volubile, HC s’y dévoile sans avoir à se faire tirer l’oreille. Cet enfant terrible de la littérature américaine s’étend de long en large sur les thèmes qu’il aborde, ses origines et règle aussi ses comptes avec ses détracteurs. Lire la suite

Des mules et des hommes – Harry Crews [1978]

81hJY0J7qlLHarry Crews est l’antithèse de l’écrivain précieux et intello. C’est qu’il écrit d’abord et avant tout avec ses tripes. Kesse que ça donne? Ça donne une écriture ressentie, imprévisible et beaucoup de plaisir de lecture.

Dans Des mules et des hommes, il raconte son enfance en revenant sur les lieux où il a grandi. Le titre anglais est A Childhood, biographie of a place. HC revendique ainsi son appartenance au sud profond des États-Unis, au compté de Bacon — en Géorgie. Une bonne partie du livre porte sur les infortunes de son père, puis des siennes, mais toujours avec humour et tendresse. On découvre un milieu rural de la fin des années 1930, sa communauté Lire la suite

Women – Charles Bukowski [1978]

On a souvent reproché à Bukowski d’être misogyne et phallocrate; Bernard Pivot l’a même traité de pornographe à l’émission Apostrophes — un moment d’anthologie de la télé. On peut l’accuser de bien des maux, la vérité c’est que Bukowski est un misanthrope; autrement dit, il a une aversion pour le genre humain, hommes et femmes confondus.

Alors voilà, Buko nous raconte moult épisodes tous plus désopilants les uns que les autres au sujet de ses femmes. Tous les moyens sont bons pour tremper son poireau et, malgré les nombreuses scènes de baise racontées dans le détail, on n’a pas l’impression de lire de la pornographie. En fait, ses mésaventures avec le beau sexe sont plutôt un hommage qu’un récit pornographique. Lire la suite

Sur ma route – Carolyn Cassady [2000]

Lorsque Carolyn Robinson rencontre Neil Cassady en 1947, sa vie bascule, comme pour tant d’autres femmes qui croiseront le héros de Sur la route (de Jack Kerouac). Sur ma route est un témoignage de premier plan sur plusieurs personnages clés de la beat generation. C’est l’histoire d’amitiés entre Neil Cassady, Jack Kerouac et Allen Ginsberg.

Carolyn Cassady est loin de l’esprit beat. Elle est mère et doit rester à la maison s’occuper des petits. De mentalité plutôt conventionnelle, elle ouvre peu à peu ses horizons pour s’ajuster à son mari. Neil est un sacré coureur de jupon mais c’est aussi Lire la suite

Art Sex Music — Cosey Fanni Tutti [2017]

Art Sex Music est l’autobiographie de Cosey Fanni Tutti qui fut membre du collectif COUM Transmission, de Throbbing Gristle et, plus tard, de Chris & Cosey. Je me suis procuré cette brique de 500 pages lors de son lancement à New York, pour lequel j’ai publié un autre article.

Les premiers chapitres du livre sont dédiés à sa jeunesse dans la ville de Hull, UK. Il s’agit du récit d’une jeune fille qui nous raconte d’où elle vient, qui nous parle de ses amis, de sa famille… La relation difficile avec son père contrôlant permet de comprendre d’où lui est venu ce puissant besoin de liberté. Mais, comme elle le fait elle-même remarquer, on peut s’interroger sur les raisons qui la mèneront vers Genesis P-Orridge, un autre homme contrôlant et manipulateur. Lire la suite