Rip It Up and Start Again : Post-Punk 1978-1984 – Simon Reynolds [2007]

Rip It Up and Start Again est un essai de 682 pages sur le post-punk, un terme fourre-tout qui englobe des courants musicaux comme le new wave, le no-wave et l’électrop-pop. L’auteur y inclut aussi l’industriel, le ska, le gothique et même des groupes inclassables comme les Residents. Si le terme post-punk s’impose par son aspect fourre-tout, il est sémantiquement imparfait puisque beaucoup de ces groupes ont commencé à faire de la musique avant ou pendant l’ère punk. C’est le cas des Residents, Talkingheads, Devo, Throbbing Gristle, Suicide et de nombreux autres. Lire la suite

Blank City – Celine Danhier [2011]

blank-city-2010-us-posterBlank City retrace le No Wave, un courant artistique qui a chevauché le punk durant les années 1970 à New York et qui a touché surtout le cinéma et la musique.

À l’aide d’archives et d’entrevues, la réalisatrice réussit à évoquer le climat créatif et l’atmosphère de New York, au bord de la faillite à l’époque. Un grand quadrilatère de Manhattan laissé à l’abandon fut le terrain d’expérimentation des figures de proue du mouvement. Il faut voir ces images du Lower East Side en ruines et ces wagons de métro couverts de graffitis. Quand on voit ce que New York est devenu, difficile d’imaginer que cette ville ait été laissée dans un tel état. Lire la suite

Punk : Hors limites – Stephen Colegrave

Livre grand format (32 x 29) de référence autant pour le fond que la forme, très fidèle à l’esprit d’origine. Les Sex Pistols, le Bromley contingent (Siouxsie et cie) et la boutique SEX occupent une place prépondérante mais les pionniers américains (Factory, Ramones, NY Dolls…) sont bien couverts. La collection de photos est magnifique et la direction artistique, impeccable. La couverture de l’édition française est plus jolie que celle de l’édition anglaise. L’édition française est aussi reliée.

International Discography of the New Wave Volume 2 1982 1983 (two, II 83 84) – B. George & Martha DeFoe

international discography of the...Livre référence pour tout mordu de musique underground de la fin des années 70 et début 80 (new wave-punk-ska-industriel-post punk). Plus de 700 pages remplies d’infos sur les groupes, les musiciens, les labels, les tirages… Y a même des pages pleines de pochettes (en noir et blanc). Tout est là… enfin… presque !  Une quarantaine de collaborateurs ont été sollicités pour couvrir ce vaste spectre musical. L’ouvrage est d’autant plus colossal quand on songe qu’on n’avait pas d’ordi à l’époque. Ce livre est une pièce de collection alors bonne chance pour en trouver un exemplaire !

Paradoxia, journal d’une prédatrice – Lydia Lunch

Étonnant journal écrit dans une prose «coup de poing» par une des têtes d’affiche du courant No Wave de New York. Au menu : un cocktail de débauche, drogue et magie noire. Ça fesse ! Attention. Il ne s’agit pas d’une biographie mais bien d’une fiction dans laquelle il ne semble pas y avoir grand chose de fictif. Rien dans ce livre au sujet de sa carrière de musicienne. Mais tout sur sa vie de paumée. Et la traduction est particulièrement réussie.

L’esthétique New Wave – Guillaume Gilles

Depuis quelques années, certains puristes crachent sur le new wave, un mouvement esthétique et musical qui s’est manifesté entre 1978 et 1983 et qui a enfanté nombre de BONS groupes. Voici LE livre qui réhabilite le genre. L’auteur est compétent et ses choix de groupes sont judicieux :  Television, Wire, Pere Ubu, Devo, PIL, B52’s, Blondie, Talking Heads, XTC, Joy Division, Bauhaus, The Specials, The Cure, The Feelies, Depeche mode et Tuxedomoon. À noter, l’ouvrage est agrémenté d’une superbe série de photographies. Pour approfondir le sujet, lire l’excellent Rip It Up and Start Again de Simon Reynolds.