Archives par mot-clef : nouvelles

Grosse faim – John Fante [2001]

Dans sa préface, Stephan Cooper raconte que lorsqu’il cherchait parmi la volumineuse documentation accumulée par Joyce Fante, la veuve de l’écrivain, il est tombé sur un tiroir rempli de nouvelles inédites. « J’eus l’impression de vivre un rêve » affirme Cooper. Pour … Lire la suite

Publié dans littérature | Tagué , , , | Laisser un commentaire

À tout prix – Rob Roberge [2014]

Dans À tout prix, le guitariste Bud Barrett nous raconte ses frasques de junkie alors qu’il évolue au sein de la formation The Populars Mechanics, groupe country-punk dont il finit par être renvoyé. Bud ne l’a pas eu facile. À … Lire la suite

Publié dans contre-culture, littérature | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

En rire ou en pleurer – Jack London [1975]

La plupart des livres de London furent d’abord publiés sous forme de feuillets dans des magazines. C’est peut-être ce qui explique qu’il excelle dans la nouvelle, un format naturel pour ce genre de publications. Par les tortues de Tasmanie raconte … Lire la suite

| Tagué , , | 3 commentaires

Quand Dieu ricane – Jack London [1911]

La première bonne nouvelle de ce recueil s’intitule Le renégat. Ça raconte l’histoire d’un gamin qui, tous les jours depuis qu’il a l’âge de sept ans, doit se rendre à l’usine pour faire vivre sa famille alors que son frère … Lire la suite

Publié dans littérature | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Sur le ring — Jack London [1905-13]

La première nouvelle de ce recueil s’intitule L’enjeu. Grâce à l’argent de la boxe, Joe parvient à faire vivre sa mère veuve et ses sœurs et à effectuer les traites sur la maison qu’il lui a achetée. Joe est l’athlète … Lire la suite

| Tagué , , | Laisser un commentaire

La route – Jack London [1907]

Dans La route, Jack London raconte sa vie de hobo (vagabond) qui consiste à inventer des histoires pour embobiner les gens afin d’être nourri, quêter, voler, et voyager comme passager clandestin sur les trains. Les hobos ont toujours la police … Lire la suite

Publié dans contre-culture, littérature | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Le vin de la jeunesse – John Fante [1940]

Un jour que j’étais dans une librairie branchée du plateau Mont-Royal, j’ai jasé avec le vendeur, un type à l’air intello qui semblait pas se prendre pour de la merde. Je lui disais à quel point j’aimais John Fante mais … Lire la suite

Publié dans littérature | Tagué , , , | Laisser un commentaire