Bons baisers de la grosse barmaid – Dan Fante

N’étant pas amateur de poésie, c’est sans enthousiasme que j’ai ouvert ce recueil de Dan Fante. D’autant plus que ses deux autres livres —En crachant du haut des buildings et La tête hors de l’eau— m’avaient laissé sur ma faim.

Après avoir parcouru quelques pages de Bons baisers de la grosse barmaid, j’ai découvert une écriture tout à fait différente. Les thèmes se ressemblent mais la maturité de l’écrivain y est plus manifeste. Ses publications antérieures me faisaient penser à du sous-Bukowski. Mais là j’ai découvert un écrivain qui avait un style à lui. Lire la suite

The Residents à Montréal [12.02.10]

Le concert de la tournée Talking Light était au Club Soda, une salle un peu plus petite que le regretté Spectrum où eurent lieu les 3 concerts précédents.

Le décor était simple. Trois écrans circulaires suspendus et un salon américain typique avec un faux feu de foyer, une petite télé et un sofa.

Le concert s’ouvre avec une vieille pub radio de coca-cola : «I’d like to teach the world to sing… », un thème ironique qui reviendra à la toute fin du concert. On est déjà dans l’univers des Residents. Lire la suite

Please Kill Me : L’histoire non censurée du pun… Legs McNeil

Livre basé sur plus de 200 entrevues avec ceux qui ont créé la scène punk aux USA. Enfin, ceux qui sont encore en vie ! Le texte est une suite de citations, ce qui donne un style documentaire. On y parle du Velvet, des Stooges, des MC5, des New York Dolls (et des frasques légendaires de Johnny Thunders), Patti Smith, Television, Ramones, Blondie… Ce cocktail de sexe, poésie, drogue et violence recèle nombre d’anecdotes toutes plus savoureuses les unes que les autres. Désopilant.

Avec les damnés – Charles Bukowski

J’ai découvert ce livre par hasard un jour que je cherchais quelque chose de valable à lire à la bibliothèque municipale. J’aimais le titre mais j’ignorais qui était Bukowski et j’ai été fort agréablement surpris par cette découverte. Ce livre est une compilation chronologique de poèmes, nouvelles et romans. J’ai tout lu, même la poésie, moi qui n’aime pas ce genre en général. Avec les damnés est sans doute la meilleure initiation à l’univers de Bukowski… Dans mon cas, ça été comme un véritable coup de poing en pleine face dont je ne me suis jamais entièrement remis.