Jusqu’à ce que la mort nous chatouille de ses caresses

jusqu'à couvert 2Après 6 années de boulot, voici enfin mon 3e livre. Ce roman poursuit le récit amorcé dans Normal!, premier maillon d’une trilogie portant sur les années 1980. Ce nouveau livre contient les partie II et III et constitue mon testament sur l’underground.

Encore une fois, beaucoup de musique — new wave, rap, alternatif, industriel, psychédélique — et de défonce ; un parcours trash entre Québec et Montréal avec plusieurs virées à NY.

Quatrième de couverture : Lire la suite

Le vagabond des étoiles – Jack London [1915]

le vagabond des étoilesLe vagabond des étoiles raconte l’histoire de Darell Standing, un assassin condamné à perpétuité à la prison de San Quentin, peine qui sera commuée en peine capitale en raison d’une règle administrative. En effet, dès qu’un prisonnier purgeant une peine à perpétuité frappait un gardien, il était automatiquement condamné à la potence. C’est donc dans un cachot que se passe la majeure partie du roman.

La rumeur courait qu’un prisonnier aurait fait rentrer 35 kilos de dynamite dans les murs de la prison et le directeur soupçonnait Standing de savoir où elle était cachée. Pour le faire parler, il lui inflige la camisole de force. Lire la suite

Rien dans les poches — Dan Fante [1996]

Rien dans les pochesAlors qu’il sort d’une cure de sevrage, Bruno doit se rendre au chevet de son père. Il prend l’avion pour la Californie avec sa femme. Rendu là, il est incapable de faire face à ses émotions ; il se remet à boire et s’embarque dans toutes sortes d’histoires loufoques. Il reproche à son père —un brillant scénariste— d’avoir troqué son talent d’écrivain contre l’argent d’Hollywood. Cette prise de conscience l’amène à réfléchir à sa propre vie, lui-même ayant délaissé l’écriture pour une carrière dans la vente. Alors qu’il sombre dans un délire éthylique et que le vieux chien de son père est à l’agonie, il réalise que seule l’écriture peut le sauver. Lire la suite

Kerouac – Lettres choisies [1957-1969]

Kerouac a entretenu une volumineuse correspondance particulièrement éclairante quant aux nombreux obstacles qu’il a rencontrés.

On y apprend que sa prose n’a pas été respectée par Malcolm Cowley, son éditeur chez Viking Press : «… il a arraché bien des trucs sur SUR LA ROUTE sans ma permission et sans même que je voie les épreuves ! » (p. 83) Plus loin : « Il a fallu que j’aille à N.Y. l’autre jour comme un fou furieux  pour contester l’idée merdique de Viking de faire quelque chose comme 4000 corrections sur Clochards célestes » (p. 155) Lire la suite

Dan Fante – Limousines blanches et blondes platines [2010]

Bruno Dante, alter ego de Dan Fante, essaie d’écrire un recueil de nouvelles. Accro à l’alcool et à tout ce qui peut faire taire la voix qui s’élève en lui dès qu’il est sobre, il postule dans une boîte qui offre un service de limousine à la distinguée clientèle de L.A. Bruno trafique son CV pour être engagé et c’est le début d’une série de péripéties toutes plus tordues les unes que les autres… Entre les quatorze heures passées à conduire des stars et les embrouilles qu’il invente pour éviter les séances des AA, Bruno tente de consacrer deux heures à ses nouvelles. Lire la suite

Kerouac – Anges de la Désolation [1965]

Anges de la Désolation ne figure sur aucune liste de livres qu’on doit avoir absolument lus. C’est pourtant un livre fort intéressant. Kerouac s’y livre plus librement que dans ses autres romans et sa prose est magnifique.

La première partie se passe sur Desolation peak où il passe deux mois comme garde forestier à surveiller les incendies. Comme il n’a pas grand-chose à faire, ça ressemble un peu à une retraite de méditation. En parfaite communion avec les éléments, Kerouac s’extasie devant les «créatures de Dieu». Lire la suite

Kerouac – Le vagabond solitaire [1960]

le vagabond solitaireDans Le vagabond solitaire, Kerouac vit en marge de la société et suit son petit bonhomme de chemin à l’abri du brouhaha médiatique qui suit la sortie de Sur la route. Le livre est divisé en huit récits qui ont pour thème l’errance sous une forme ou sous une autre et qui sont agencés de façon à simuler un roman.

Le fellah du Mexique est le récit halluciné d’une escapade au Mexique, pays qui vit loin de l’ordre établi et de la façon américaine de faire les choses. La description de la corrida est particulièrement prenante et pleine de compassion pour le taureau —et symboliquement contre le système établi. Lire la suite

Kerouac – Les clochards célestes [1958]

Au milieu des années 1950, Kerouac fréquente des adeptes du bouddhisme. Lui et ses potes gravissent une montagne, font l’amour à une jeune nymphomane, vivent avec presque rien, se saoulent la gueule mais surtout, ils philosophent sur la vie.

Ce livre est une étape ultérieure à Sur la route. Kerouac s’est réconcilié avec la vie et il a choisi la spiritualité pour comprendre l’univers et la place qu’il y joue. C’est un livre frappant de sincérité où l’errance joue encore un rôle fondamental. Mais contrairement à Sur la route, Kerouac n’est pas dégoûté par la société. Il la voit avec toujours autant de lucidité mais c’est désormais un philosophe qui s’adresse à nous. Lire la suite