The Residents : outsider parmi les outsiders

The-Residents_GroceryStore78_midres-250x250J’ai connu les Residents en 1981. À l’époque, je faisais de la radio avec mon pote André à CKRL, une radio communautaire de Québec. Le mandat de l’émission était de couvrir la scène alternative. On passait nos nuits à faire jouer new wave, punk, reggae, ska, industriel et à peu près tout ce qu’on regroupe aujourd’hui sous le vocable post-punk. Comme je le raconte dans mon livre Normal, PIL était notre groupe culte. On aimait son côté bizarre et c’est sans doute Lire la suite

À tout prix – Rob Roberge [2014]

1513283-gfDans À tout prix, le guitariste Bud Barrett nous raconte ses frasques de junkie alors qu’il évolue au sein de la formation The Populars Mechanics, groupe country-punk dont il finit par être renvoyé.

Bud ne l’a pas eu facile. À 13 ans, il voit son père commettre un meurtre. Quelques années plus tard, sa mère se suicide. Le reste semble découler de ces deux traumatismes.

Le récit est truffé d’anecdotes loufoques comme lorsqu’il pille une tombe et s’empare des bijoux afin de pouvoir se procurer de la came. On y croise une belle brochette Lire la suite

Chrome – pionnier du rock industriel

inworlds

Le groupe Chrome a vu le jour à San Francisco en 1976. Fondé par l’expert en manipulation de bandes magnétiques Damon Edge et deux autres musiciens, Chrome trouve son son lorsque le guitariste Helios Creed se joint au groupe l’année suivante. Chrome se distingue par une esthétique à la fois psychédélique et industrielle  et les climats d’anxiété qui tapissent tous leurs disques. Peu de groupes ont exploré le côté sombre de la psyché avec autant de brio. (playlist à la fin de l’article)

Lire la suite

Perles de la musique fusion

miles-davis-bitches-brew-1970

À la fin des années 1960, beaucoup se tournent vers la pop et les grands jazzmen assistent, impuissants, à l’érosion de leur auditoire qui en a assez du free jazz.

Après avoir vu Sly and the Family Stone remplir le Madison Square Garden de NY plusieurs soirs d’affilée, Miles Davis décide de greffer des éléments rocks à sa musique — notamment la basse électrique — ce qui crée une commotion dans le jazz. Ça lui donnera un regain de vie, même si certains puristes ont sévèrement critiqué ce tournant vers la pop. 

Lire la suite

Perles musicales des années 1960

images

Au risque de passer pour un hérétique, il n’y a pas eu que les Beatles dans les années 1960… y a eu un sacré paquet d’autres BONS groupes rock ; les Beach Boys, les Byrds, Doors, KinksJimi Hendrix, Pink Floyd, Turtles, Velvet, Who, Yardbirds, Zombies… sans parler du free jazz, R&B, soul, motown… Voici quelques albums moins connus qui sont parmi mes favoris des années 1960 :

Lire la suite

Perles de la musique bizarre [1978-81]

Duck Stab

Pour survivre à l’océan de merde pop qui se déverse sans arrêt à la radio, il faut parfois écouter des trucs un peu plus complexes, je veux dire de la musique plus difficile d’approche, mais qui une fois apprivoisée nous amène où l’on n’aurait jamais pensé aller en termes émotifs. De temps en temps, j’ai besoin d’écouter ce genre de musique. Ça me calme. Voici quelques classiques de cette musique souvent hermétique à première écoute.

Lire la suite

The Residents à Montréal [12.02.10]

Le concert de la tournée Talking Light était au Club Soda, une salle un peu plus petite que le regretté Spectrum où eurent lieu les 3 concerts précédents.

Le décor était simple. Trois écrans circulaires suspendus et un salon américain typique avec un faux feu de foyer, une petite télé et un sofa.

Le concert s’ouvre avec une vieille pub radio de coca-cola : «I’d like to teach the world to sing… », un thème ironique qui reviendra à la toute fin du concert. On est déjà dans l’univers des Residents. Lire la suite

Public Image Limited – Second Edition [1980]*

Après la dissolution des Sex Pistols, John Lydon est enfin libéré du format punk. Appuyé par le patron de Virgin, il fonde Public Image Limited ou PIL. Second Edition, comme son nom l’indique, est le deuxième disque du groupe. C’est un album lourd et sombre rempli de basse profonde et de climats étranges. Lydon ne s’est pas calmé. Sa violence est maintenant intériorisée. Lire la suite