Correspondance 1958-1994 – Charles Bukowski

Capture d’écran, le 2020-11-26 à 08.14.15La correspondance d’un auteur est fort intéressante car elle est révélatrice. Il ne peut plus se cacher derrière un personnage ou une réalité qu’il essaie de colorer. Dans le cas de cet ouvrage, la couverture à elle seule en vaut le coup tellement elle est désopilante —Bukowski boit de la bière alors qu’un train lui fonce dessus. Le livre est ponctué de dessins cocasses de l’auteur. À travers ces lettres, on découvre un être plus humain et aussi plus vulnérable que ce à quoi nous a habitué le vieux Hank. Mais rassurez-vous, ce livre contient aussi nombre d’anecdotes croustillantes et de précisions quant aux épisodes désormais classiques de ce dieu de la biture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s