Skip to content

SaFranko – Dieu bénisse l’Amérique [2011]

2 juin 2011

SaFranko m’avait émerveillé avec Putain d’Olivia et m’avait laissé sur ma faim avec Confessions d’un loser. J’attendais donc avec impatience la sortie de son prochain bouquin.

Dans Dieu bénisse l’Amérique, Max Zajack raconte son enfance et son adolescence à Trenton, une banlieue white trash du New Jersey. Entre les aberrations d’une éducation religieuse catholique et les boulots minables qu’il doit se farcir pour aider financièrement sa famille paumée, le petit Max découvre la vie dans toute sa cruauté. Mais son regard n’est jamais naïf et on finit par se demander s’il a réellement pu avoir une enfance aussi austère, une enfance où il n’y ni joie, ni rire, ni émerveillement.

Bukowski a lui aussi consacré un bouquin entier à sa jeunesse : Souvenir d’un pas grand chose. Ce livre lui a pris beaucoup de temps à écrire car cela réanimait des souvenirs d’une enfance particulièrement pénible. Mais même dans cette souffrance, Bukowski laissait l’enfant s’exprimer et s’émerveiller, ce qui créait un fabuleux contraste entre les découvertes inhérentes à la jeunesse et les dures leçons de la vie. SaFranko, lui, reste dans le malaise sans qu’on puisse vraiment y plonger en raisons d’une écriture sèche et austère.

Dieu bénisse l’Amérique n’est pas un mauvais livre. Je dirais même qu’il est intéressant et drôle par moment. Mais c’est un livre froid qui manque cruellement d’émotion. Avec la palettes d’histoires et d’anecdotes abracadabrantes, on se serait attentu à davantage.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :