Skip to content

Speed – William Burroughs Jr [1970]

14 mai 2010

Speed est l’histoire d’une défonce monumentale. Billy quitte son environnement bourgeois de Palm Beach, Floride, pour aller faire la bringue avec des potes à New York. Il s’ensuit une série de trips et de défonces qui le mènent d’appartements sordides du East village en piqueries en passant par de courts séjours en taule avec sorties sous caution payées par tonton Allen, un ami du paternel.

Speed est une incursion dans le milieu hippy des années 1960. L’univers rappelle sans grande surprise Herbert Huncke qui fut le «modèle» de son père, l’écrivain William S. Burroughs. La vision du fils est intéressante car elle incarne avec brio le formidable malaise ressenti par l’adolescent envers la société. La prose est directe et crue, comme un trip de speed. Le tout, sans idolâtrie aucune envers la culture hippy. Pour un premier roman, c’est un sacré coup de poing.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :