Skip to content

Une éducation américaine — Barry Gifford [2010]

11 septembre 2012

Issu d’une famille divorcée, Roy grandit dans des chambres d’hôtel entre Chicago, Miami et La Nouvelle Orléans au gré des caprices d’une mère qui se remarie à répétition à des hommes au portefeuille toujours bien garni.

Alors qu’il vit dans le Chicago des années 1950, il va au ciné, fume des clops et, bien sûr, parle de filles avec ses amis la Vipère et Jimmy Boyle. Il est aussi témoin d’anecdotes liées au milieu de la pègre et côtoie une flopée de personnages douteux qui nourrissent son imaginaire.

Même si les personnages sont récurrents, ce livre se lit comme un recueil de nouvelles car ses chapitres ne sont pas présentés de façon chronologique, ce qui brise l’effet de continuité. L’auteur, Barry Gifford, sait faire parler ses personnages. D’apparence anodine, ces anecdotes sont racontées d’un ton toujours juste et imprègnent l’esprit du lecteur avec force.

Publicités

From → Non classé

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :