Skip to content

À tout prix – Rob Roberge [2014]

18 juin 2014

1513283-gfDans À tout prix, le guitariste Bud Barrett nous raconte ses frasques de junkie alors qu’il évolue au sein de la formation The Populars Mechanics, groupe country-punk dont il finit par être renvoyé.

Bud ne l’a pas eu facile. À 13 ans, il voit son père commettre un meurtre. Quelques années plus tard, sa mère se suicide. Le reste semble découler de ces deux traumatismes.

Le récit est truffé d’anecdotes loufoques comme lorsqu’il pille une tombe et s’empare des bijoux afin de pouvoir se procurer de la came. On y croise une belle brochette de paumés qui, chacun à sa façon, fait reculer la notion de « bon goût ». Y a aussi Olivia, son grand amour bousillé comme le reste de cette vie gâchée par la drogue.

Habilement construit, le récit est composé d’une suite de nouvelles –écrites de 1979 à 2011– qui lui donnent l’aspect d’un roman. Roberge possède un don pour transmettre les atmosphères. Une myriade de petits détails accompagne les scènes-clés et leur donnent de la saveur. On sent, on voit et on respire l’atmosphère des lieux.

L’écriture fait une extraordinaire place à l’émotion des personnages au point d’en devenir insoutenable par moments. On sent aussi beaucoup d’intégrité dans le ton de Roberge qui pose un regard lucide sur la condition de junkie : « Comment sait-on qu’un junkie ment ? Ses lèvres bougent. »

Créer une œuvre de cette puissance à partir de traumatismes vécus n’est pas à la portée du premier venu. À la fois léger et profond, À tout prix est un remarquable témoignage sur le malaise de l’existence.

 

© Alain Cliche 2014

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :